Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Un réseau de marques agricoles

Les marques Parc des Pyrénées catalanes soutiennent une série d’activités agricoles du Parc naturel régional. Tout un terroir est ainsi mis en avant.

Pommes de terre, fromages et autres produits laitiers, viandes d’estives, pommes, poires et jus artisanaux… Le Parc naturel régional des Pyrénées catalanes a rattaché, depuis 2007, une série de produits du terroir catalan à la marque Parc, qui atteste de l’engagement des bénéficiaires pour l’environnement, le territoire et une économie à taille humaine. Toutes ces marques Produit du Parc des Pyrénées catalanes ainsi que la marque Accueil du Parc des Pyrénées catalanes sur les Balades en estives aux côtés des éleveurs de Rosée des Pyrénées (veau nourri exclusivement au lait de sa mère et de l’herbe d’estives) sont décrites sur le Système d’information territoriale du Parc.

Ce qui importe pour la valorisation des produits du terroir, c’est la mise en réseau de ces différentes marques. Au-delà des collaborations qui peuvent émerger dans telle ou telle filière, le Parc naturel régional cherche à donner une cohérence d’ensemble au riche terroir des Pyrénées catalanes. Il s’agit bien sûr de le rendre plus visible, lui permettant ainsi de gagner du terrain dans les assiettes. En parallèle de l’animation de groupes de travail spécifiques à chaque activité, la promotion est donc un axe essentiel du travail mené dans le cadre des marques Parc des Pyrénées catalanes.

Ce réseau est amené à se développer. Des projets ont ainsi émergé autour de la production de miel et de l’élevage et du dressage d’équidés (chevaux et mulets).

Toutes ces marques Parc des Pyrénées catalanes restent de plus ouvertes à des activités agricoles qui ne sont pas susceptibles d’intégrer le réseau, comme l’élevage de chèvres pyrénéennes, qui ne concerne que deux exploitations du Parc naturel régional (soit moins de 400 têtes). Mais cette race rustique fait partie du patrimoine des Pyrénées catalanes et le Parc la soutient en partenariat avec l’association de la chèvre de race pyrénéenne. En 2007, des analyses sensorielles ont fourni des arguments de vente pour la viande de chevreau.