Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Fortifications de Vauban

Deux des douze sites Vauban inscrits au Patrimoine mondial se trouvent dans les Pyrénées catalanes. Le Parc naturel régional leur offre un appui technique.

L’évènement a eu un écho international : le 8 juillet 2008, l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (Unesco) a inscrit la citadelle et l’enceinte de Mont-Louis, l’enceinte, le Fort Libéria et la Cova Bastera de Villefranche-de-Conflent au Patrimoine mondial, en compagnie de dix autres fortifications construites par l'architecte militaire de Louis XIV : Vauban.

Pour le Réseau des sites majeurs de Vauban qui a coordonné la candidature et le Parc naturel régional des Pyrénées catalanes, c’est l’aboutissement d’un travail de deux ans mené avec les communes de Mont-Louis et Villefranche-de-Conflent, la régie tourisme et patrimoine de Mont-Louis, ainsi que le Conseil général des Pyrénées-Orientales, la Région Languedoc-Roussillon, la direction régionale aux Affaires culturelles et le service départemental de l’Architecture et du Patrimoine.

La contribution du Parc à ce succès a essentiellement porté sur un soutien technique pour la rédaction des plans de gestion et de valorisation des sites.

À l’heure de la mise en œuvre de ces plans, le Parc naturel régional continue de tenir son rôle d’accompagnement des propriétaires des fortifications en menant une étude sur la signalétique à mettre en place, en soutenant les manifestations organisées autour de ce patrimoine, en éditant des documents de promotion touristique, en appuyant les demandes de subventions des communes pour la rénovation de leurs remparts, de leur voirie ou de leurs équipements touristiques…

L’enjeu est de taille : en cas de non-respect des plans de gestion, l’Unesco peut en effet décider de rayer un site de la liste du Patrimoine mondial !

En lien avec le programme d’actions sur l’accueil touristique, le Parc naturel régional des Pyrénées catalanes cherche aussi à s’assurer que la dynamique créée autour des deux sites de Mont-Louis et Villefranche-de-Conflent bénéficie au territoire tout entier.