Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Atelier local d'urbanisme et de paysage

L'ALUP de la vallée de la Têt (2015)

Mercredi 29 avril 2015 - 17h - Serdinya

L’équipe du Parc convie les habitants de la vallée de la Têt au 3e temps de l’Atelier local d’urbanisme et de paysage (ALUP) consacré à leur cadre de vie. Après une 1re rencontre à Thuès où chacune et chacun a exprimé ses préoccupations et ses attentes en général, puis une suivante à Souanyas sur la place de l’agriculture et des forêts, le prochain rendez-vous portera sur les cœurs de village : quelle place pour la route ? comment améliorer l’habitat et les espaces publics ? comment se déplacer ? comment attirer les touristes ? ... Pour animer la discussion, le Syndicat mixte du Parc a invité la Direction des routes, le Conseil en architecture, urbanisme et environnement, l’association Tourisme en Conflent et la Fédération départementale pour le logement social.

L'ALUP de Catllar (2014)

Depuis 2013, la commune de Catllar travaille à la réalisation de son Plan local d’urbanisme (PLU) qui remplacera à termes son Plan d’occupation des sols (POS). Une démarche fastidieuse qui requiert études et concertation, et pour laquelle la Mairie a sollicité l’expertise d’un bureau d’étude et accepté l’accompagnement du Parc naturel régional des Pyrénées catalanes.

Ce dernier a proposé de compléter les connaissances sur Catllar acquises par le bureau d’études par une approche plus sensible, basée sur la perception des habitants, et par des expertises techniques. Pour ce faire, il a mis en place un Atelier local d'Urbanisme et de Paysage (ALUP). Cet ALUP a pris la forme de 3 modules ouverts à tous les habitants : le 12 juin 2013, une première rencontre sous la forme d’une balade commentée sur les hauteurs de Catllar pour une lecture du paysage et une approche commune des enjeux du village; le 6 juillet 2013, un 2e temps d’échanges autour de vues aériennes pour envisager des pistes d’amélioration du cadre de vie à travers la question des déplacements, de l'habitat et du lien entre espace agricole, naturel et urbain ; le 11 octobre 2014, un dernier atelier sur le terrain et sur maquette pour imaginer des aménagements à l’échelle d’un quartier et réfléchir sur les espaces publics, les formes urbaines, et l'architecture.

Chaque phase de l’Alup a fait l’objet d’échanges constructifs entre des habitants et des techniciens (urbaniste, paysagiste, architecte, ingénieur agricole…). Les éléments amenés par la population rejoignent sur de nombreux points le diagnostic des partenaires (Parc naturel régional, Conseil d’architecture et d’urbanisme et d’environnement, DDTM, Chambre d’agriculture, Conseil général, DREAL…). Le constat a émergé d’un village apprécié de ses habitants pour son caractère préservé, et les craintes d'un développement trop rapide, ou trop fort, de par la proximité de Prades, ainsi que le souhait d’une démographie maitrisée et d’une vie locale dynamisée. Les participants ont exprimé des choix pour l’avenir comme le maintien des espaces agricoles et naturels, un développement cohérent des nouveaux quartiers et en lien avec l’existant, et la préservation de la qualité de vie. Ils ont poussé leur intervention jusqu’à proposer des pistes d’actions.

L’organisation de l’ALUP a permis d’impliquer les habitants dans le devenir du village en leur apportant des éléments de compréhension et de réflexion. Josette PUJOL, Maire, a relevé de nombreuses bonnes idées qui alimenteront la réflexion des élus sur le PLU. Elle a conclu ces rencontres en affirmant qu’ « il faut dépasser les conceptions d’hier et penser autrement Catllar en mettant l’accent sur la qualité de vie et en particulier sur le lien social ».

Catllar a été la première commune sur les 66 que compte le Parc naturel régional à intégrer un ALUP dans sa démarche de concertation dictée par le PLU. Le Parc naturel régional envisage de renouveler l’expérience et étudie la possibilité d’un ALUP intercommunal en 2015 dans la vallée de la Têt, de Serdinya à Fontpédrouse.